Les entreprises de Thanet face à l’impact de Covid et planifiant la prochaine phase – The Isle Of Thanet News – Gratuit : Audit complet de votre site internet

Avant de commencer !

Les entreprises de Thanet face à l'impact de Covid et planifiant la prochaine phase - The Isle Of Thanet News
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Nos rues principales sont vides et de nombreuses entreprises ont été fermées Photo Carl Hudson

L’impact de la pandémie de coronavirus a été énorme sur la vie publique, les services de santé, les écoles et plus encore.

Les entreprises ont été durement touchées et de nombreuses personnes ont été contraintes de fermer leurs portes le 20 mars, avant que la vie publique ne soit entravée à partir du 23 mars. Pubs, bars, clubs et restaurants, centres de loisirs, gymnases et théâtres ont dû fermer leurs portes dans un discours public par Le Premier ministre Boris Johnson.

Le 23 mars, les magasins non essentiels ont également été fermés. Certaines entreprises ont pu offrir un service de livraison à emporter et / ou de livraison, mais pour beaucoup, cela s’est avéré non viable.

Les fermetures et les restrictions générales de la vie publique ont signifié que les entreprises ont perdu le précieux commerce de Pâques et doivent se préparer à un été difficile où certaines attractions, comme Dreamland, ne pourront toujours pas s’ouvrir complètement et d’autres devront faire des ajustements majeurs pour le social distances et routines de nettoyage supplémentaires.

Le gouvernement a soutenu les subventions aux entreprises et aux travailleurs indépendants, le programme de congé visant à sauver des emplois en payant 80% des salaires et du loyer, des hypothèques et des réductions de taux.

À Thanet, le conseil a maintenant versé des subventions publiques en espèces à 2 548 entreprises locales pour un total de 27,9 millions de livres sterling. Cela a atteint 84% de toutes les entreprises éligibles du district.

Il y a encore plus d’entreprises qualifiées qui n’ont pas encore postulé et le conseil s’efforce de les contacter.

Bien qu’utiles, les subventions n’offrent pas de sécurité à long terme. Des réouvertures échelonnées sont maintenant prévues avec une date provisoire du 1er juin pour le commerce de détail non essentiel et le 4 juillet pour certains des commerces et locaux qui ont dû fermer, y compris les soins personnels, tels que les coiffeurs et les salons de beauté, l’hospitalité, tels que les restaurants, les pubs et les hébergements et les installations de loisirs, comme les cinémas, mais cela dépendra de la possibilité de mettre en place des mesures de distanciation sociale.

Certains sites qui sont, par conception, surpeuplés et où il peut s’avérer difficile de mettre en place une distance peuvent ne pas être en mesure de rouvrir en toute sécurité à ce stade, ou peuvent ne s’ouvrir en toute sécurité que partiellement.

L’île de Thanet News a parlé à certaines entreprises de Thanet pour voir comment elles s’en sortaient et ce qu’elles prévoyaient pour les mois à venir:

The Bus Café, «Sun Deck» Margate

Le Bus Café, qui a commencé dans la vieille ville et est maintenant basé à Royal Crescent Promenade de Nayland en tant qu’entreprise d’ancrage pour la zone «Sun Deck», est dirigé par Simon Lindley, son épouse Jodie Ellena et ses amis Xander Muir et Lois Du Plessis.

Le café, qui dépend fortement du commerce saisonnier, a fermé ses portes le 18 mars en raison de préoccupations pour le jeune personnel saisonnier.

Jodie et Simon sont ensuite tombés malades, croient-ils avec le virus, donc même des affaires limitées n’étaient pas possibles.

Jodie a déclaré: «Pendant deux semaines, nous avons été très malades avec tous les symptômes, à l’exception de la toux vraiment grave. Je n’ai jamais autant souffert, vous avez souffert dans vos os et c’était implacable. « 

Les quatre ont eu de la chance avec le propriétaire Nick Conington, de Sands Hotel, qui a agité le loyer jusqu’à ce qu’ils puissent à nouveau échanger, mais il y a encore des frais généraux. La subvention de 10 000 £ pour les petites entreprises, payable à ceux dont la valeur imposable est égale ou inférieure à 15 000 £, a aidé mais ne va que jusqu’à présent.

Jodie a déclaré: «Nick a vraiment soutenu notre entreprise et nous ne pourrions pas être plus reconnaissants. Si nous devions payer un loyer sans revenu, cette subvention de 10 000 £ ne durerait pas du tout. Il y a beaucoup d’entreprises qui n’ont pas connu la même générosité.

« Les 10 000 £ ne dureront toujours pas aussi longtemps, nous avons des frais généraux et en avons utilisé une partie au début pour aider à payer notre personnel.

«Pour le moment, l’entreprise est totalement suspendue et nous ne savons littéralement pas quand elle pourra être ouverte en toute sécurité. La lutte est aussi lorsque vous ouvrez, comment incitez-vous les gens à revenir?

« Personne n’a de revenu, alors avant que les gens aient un revenu disponible et qu’ils soient heureux d’acheter un petit-déjeuner ou un déjeuner, ce n’est plus comme avant. Nous devrons donc essayer de comprendre comment changer radicalement notre offre.

«Ensuite, nous devons voir comment nous survivrons à l’hiver. Habituellement, le commerce d’été nous porte à travers, mais même lorsque nous ouvrons, le bus est un espace confiné. Nous pourrions avoir deux ou trois tables maximum, nous devions le faire sur un système de réservation avec des gens qui restent peut-être 45 minutes – donc pas de retard – et cela signifie que toute l’expérience de sortir pour manger change. Ce sera moins spontané, moins de pouvoir se détendre, cela se sentira assez systématique, comme une chaîne de production de personnes. »

La distanciation sociale et un nettoyage amélioré signifieraient la fin des bols et des serviettes de table et il serait nécessaire de désinfecter totalement après chaque client – en réduisant les couvertures qui pourraient être servies chaque jour et en aplatissant ainsi les revenus.

Jodie a déclaré: «Nous pourrions ouvrir pour les plats à emporter, nous avons la trappe, mais seulement deux d’entre nous pourront travailler à la fois.

«C’est délicat et nous devons faire face au fait que notre propriétaire aura besoin d’un loyer à un moment donné.»

Retrouvez The Bus Cafe Margate sur Facebook ici

The Bay Tree Hotel and Restaurant, Broadstairs

Les propriétaires Alistair Dixon et Robert Stone, accompagnés de Bedlington Terriers Ben et Ptolemy, sont à la tête du Bay Tree dans Eastern Esplanade, Broadstairs.

Le couple a acheté la propriété en 2015 et l’a depuis complètement transformée en créant un hôtel-restaurant et un restaurant qui reflètent leurs propres goûts et caractères.

En plus de dix chambres avec salle de bains pour les clients, The Bay Tree a son restaurant populaire avec un accent sur les produits frais.

L’entreprise, ainsi que d’autres à travers le pays, a dû fermer juste avant le verrouillage du 23 mars, même si des chambres pouvaient être utilisées pour les personnes qui avaient assisté à des funérailles – ont accueilli deux fois – des employés clés – représentant trois invités – et des personnes qui déménageaient, pour lequel The Bay Tree n’a pas été requis.

Alistair a déclaré: « Nous sommes vides depuis quelques semaines, mais nous avons continué à offrir à nos voisins âgés un service de livraison de déjeuners, de dîners et de thés l’après-midi. »

Des invités, dont beaucoup de personnes âgées des villes de Medway, avaient déjà appelé pour reporter leurs réservations avant la fermeture. Heureusement, The Bay Tree a de nombreux visiteurs réguliers et fidèles qui souhaitent revenir quand il est jugé sûr de le faire.

La paire a été éligible à la subvention aux petites entreprises et a félicité le conseil de Thanet pour l’efficacité avec laquelle elle a été délivrée. Un prêt rebond, où le gouvernement paie les 12 premiers mois d’intérêts, a également été demandé.

Robert a déclaré: «En regardant quand nous allons être autorisés à rouvrir, tout ce que nous pouvons faire est d’écouter les signaux émis par le gouvernement. Le dernier signal émis par Boris Johnson lorsqu’il a parlé à la nation a donné une légère indication que ce pourrait être juillet. Nous espérons que ce sera juillet puisque les écoles vont se séparer – en supposant qu’elles reviennent en juin – et juillet, août et début septembre sont des mois très forts pour l’industrie du tourisme.

«Il se pourrait que les gens pensent qu’il est trop tôt et qu’ils ne veulent pas prendre de risques et ne veulent aller nulle part. Ou ils peuvent dire que l’avis d’expert est que c’est sûr, ils ne sont pas sortis de leur appartement à Londres depuis cinq mois et veulent aller au bord de la mer. Les gens peuvent ne pas vouloir monter dans un avion et il y a une résurgence pour les vacances à la mer britanniques. »

Robert et Alistair disent que bien qu’ils ne puissent pas récupérer le revenu perdu des semaines de fermeture, ils espèrent être en mesure de récupérer financièrement une fois le commerce redémarré.

Alistair a déclaré: « Nous ne pouvons pas penser en termes de remboursement, mais nous devons penser à ramasser et à accélérer pour nous emmener là où nous aurions été. »

Les changements avant le verrouillage comprenaient déjà une politique de convocation et des désinfectants pour les mains, ainsi qu’une routine de nettoyage de haut niveau a toujours été en place pour les chambres et la cuisine. Mais la réouverture entraînera quelques adaptations.

Robert a déclaré: «Nous devrons probablement changer le restaurant et demander aux gens de donner un moment où ils veulent entrer, plutôt que de permettre des rendez-vous, afin que nous puissions échelonner les choses.

« Il n’y a pas de réponse facile. Les chambres sont déjà nettoyées en profondeur, mais si nous devons attendre un jour ou deux lors du départ d’un client, cela sera dommageable. »

La paire a utilisé des réserves personnelles pour aider à maintenir les flux de trésorerie, mais elle espère que le gouvernement apportera une aide supplémentaire aux secteurs de l’hôtellerie et du tourisme.

Retrouvez The Bay Tree sur Facebook ici

Little Brown Fairy Cake, Westgate

La pâtissière Nicola Bradshaw a ouvert sa boutique à Station Road en février. Auparavant, elle dirigeait son entreprise de création de gâteaux fantastiques depuis huit ans.

Le joueur de 51 ans a déjà été à l’honneur pour des sculptures de gâteaux incroyables, y compris un BFG de 6 pieds, Dobbie, John Coffey du Green Mile et un éventail de personnages sombres, étranges et merveilleux.

L’ordre de fermeture des entreprises a signifié la fermeture totale de Nicola, qui dit que l’option à emporter n’était tout simplement pas viable pour elle.

Elle a déclaré: «Je ne fais pas de commerce du tout, tous les gros gâteaux ont été annulés et le mariage a été reporté à l’année prochaine – ce qui signifie que le travail de l’année prochaine va être fou. Les gens n’ont pas de grands rassemblements et les événements d’anniversaire sont petits, donc je fais une perte là-bas.

«J’ai obtenu la subvention pour les petites entreprises, mais j’ai encore un loyer à payer, l’électricité, toutes ces choses.

«Je suis en contact avec Environmental Health pour m’assurer de ce dont j’ai besoin et j’espère rouvrir en juin. J’espère que l’entreprise survit, mais je crains qu’il n’y ait une deuxième vague, ce sont des temps si incertains. »

L’entreprise est en partie saisonnière, avec la plupart des mariages en été et l’espoir que la saison touristique stimule le commerce en magasin, mais Nicola dit qu’elle attend également avec impatience Halloween et la réalisation de certaines de ses créations sombres et merveilleuses.

Elle a déclaré: «J’espère que je pourrai profiter un peu de l’été, même à l’extérieur. Beaucoup de gens ont demandé quand j’ouvrirais donc je pense que l’objectif est que juin soit ouvert d’une manière ou d’une autre. »

Trouvez Little Brown Fairy Cake sur Facebook ici

La boulangerie moderne, Ramsgate

George Bellamy-Adams a créé The Modern Boulangerie en 2017 après avoir quitté en tant que chef boulanger dans des lieux à Londres.

Il se spécialise dans la Viennoiserie – qui se traduit par «choses de Vienne» et comprend des croissants, Pain au Chocolat et Pain aux Raisins ainsi que des Beignets, qui sont des pâtisseries françaises. Mais il fabrique également une variété de petits pains et est en train de collecter des fonds pour les fours et l’équipement pour cuire une gamme de pain frais.

Au début de la cuisson dans les locaux d’une autre entreprise, il est rapidement devenu si populaire qu’en novembre dernier, il a ouvert sa première boutique au 2a Westcliff Road.

Il n’y a eu aucun arrêt du commerce pour George, qui a vu la demande constante de ses produits de la communauté, mais il dit que les prévisions commerciales avaient également pris en compte la saison touristique prévue.

Il a déclaré: «Nous avons eu une portée plus large dans la communauté, qui a été exceptionnelle, mais je ne peux pas théoriser comment cela affectera le tourisme, même l’année prochaine. Vous ne pouvez pas prédire comment tout cela va se développer.

«Nous avons un fidèle fidèle des habitués locaux, mais il est difficile de dire comment cela a affecté le commerce saisonnier, car ce sera notre premier été. Mais cela m’a donné le temps de réévaluer les priorités de ce que je fais plutôt que combien je gagne. »

Au début de la pandémie, George a perdu la plupart de son personnel et travaillait pratiquement seul, mais il a maintenant une nouvelle équipe engagée.

Il a été éligible à la subvention pour les petites entreprises, ce qui a permis d’améliorer le stockage et de régler certaines factures.

George a déclaré: «Nous traversons la tempête, cela pourrait être bien pire. Je suis optimiste, mais vous ne pouvez pas voir l’avenir et il y a cette chance d’une deuxième vague en juin / juillet. Si cela signifiait que le gouvernement mettait en place de sérieuses mesures de verrouillage, nous devions alors fermer la boutique. »

George dit qu’en tant qu’entreprise alimentaire, de nombreuses mesures d’hygiène sont déjà en place, telles que l’utilisation de gants en latex qui sont régulièrement changés pour arrêter la contamination croisée – bien que les gants soient désormais difficiles à trouver.

Gagner des fournitures s’est également révélé un peu plus délicat. George a déclaré: «Mon principal fournisseur a dû retirer pratiquement toute la main-d’œuvre, donc c’était un peu difficile, mais nous ne faisons que tirer le meilleur parti de celui-ci. L’offre est là mais il est plus difficile de faire travailler les gens aux bons endroits pour la chaîne. Vous ne pouvez pas simplement commander quelque chose, cela doit maintenant être fait la veille avec des livraisons uniquement le lundi, mercredi et vendredi. Si vous oubliez quelque chose, vous devez vous en passer. »

Retrouvez The Modern Boulangerie sur facebook ici

ADM Home & Gardenscapes, Birchington

Parmi les luttes pour rouvrir, il y a aussi de nouvelles pousses. ADM Home and gardenscapes, basée à Birchington, est une nouvelle entreprise lancée malgré la crise des coronavirus par l’entrepreneur de Birchington, Aarron Moore.

Le père de 29 ans travaillait comme entrepreneur indépendant pour un autre, mais a décidé qu’il était temps de s’installer seul.

Il a déclaré: «Je suis perfectionniste dans mon travail et j’étais souvent frustré, alors j’ai décidé qu’il était temps de passer à autre chose et de créer ma propre entreprise. Je veux être en mesure de livrer le travail à un niveau très élevé et faire en sorte que mes clients soient entièrement satisfaits d’un travail qui durera des années et des années.

«Je travaille en tant que travailleur au sol et paysagiste spécialisé depuis 6 ans, ce qui comprend tout, des fondations aux patios et pelouses. Quand j’étais plus jeune, je travaillais en tant que peintre, décorateur et bricoleur, et j’ai beaucoup d’expérience avec des choses comme l’ajustement de planchers de bois et de stratifié, le carrelage, l’ajustement de rayonnages et plus encore.

«En dehors du travail, je suis très attaché au style de vie vintage et je passe du temps à danser et à aller à des événements vintage. Je suis un père de famille et j’aime passer du temps à la maison avec les enfants, mais aussi cuisiner et faire des grillades. « 

Aaron propose une gamme de services, retrouvez le site ici

True Recruitment, Margate

Samantha Cox, de Margate, dirige True Recruitment Ltd. Elle a déjà travaillé sur des projets d’employabilité pour former des prestataires, notamment en aidant des jeunes confrontés à des obstacles tels qu’une mauvaise santé mentale et des difficultés d’apprentissage.

Après une coupure dans le financement du poste et une recherche d’emploi approfondie, Samantha a lancé sa propre entreprise de recrutement.

True Recruitment propose des évaluations de retour au travail de COVID 19,

Samantha a déclaré: «Les entreprises doivent prendre des mesures pour s’assurer que leurs employés se sentent en sécurité à leur retour au travail et la meilleure façon de démontrer les bonnes pratiques est une évaluation des risques COVID 19 – Retour au travail.

«Chez True Support and Training, nous avons une équipe expérimentée disponible pour fournir un soutien complet avec l’élaboration d’un plan de retour au travail, l’adaptation des modalités de travail, la communication avec les employés et la formation après COVID 19.

«Cela garantira que les employeurs sont en mesure de démontrer les bonnes pratiques et sont conscients des implications que le virus a eu et continuera d’avoir.

«Nous travaillerons avec les gens pour nous assurer qu’ils comprennent et sont en mesure de démontrer la conformité du gouvernement; s pour réduire et empêcher tout employé à risque de contracter le virus.

«Notre service comprend la recherche, le conseil et la direction, afin de recueillir les informations correctes pour effectuer une évaluation des risques d’une entreprise et développer un plan d’action sur la façon de prendre le contrôle pour s’assurer que toutes les directives sont comprises et respectées.»

Le service se penchera sur des domaines tels que les procédures de santé et de sécurité, les infections croisées, la prévention des infections, les EPI et la gestion de la fin de l’accouchement.

Pour plus de détails, appelez le 01843 220636 ou envoyez un courriel à samantha.cox@truerecruitmentkent.com

Inscris-toi à notre newsletter !

Partage cet article avec tes amis !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin