Audit et conformité fiscale en Chine: un guide étape par étape pour les entreprises étrangères – comptabilité et audit – Gratuit : Audit complet de votre site internet

Avant de commencer !

Audit et conformité fiscale en Chine: un guide étape par étape pour les entreprises étrangères - comptabilité et audit
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Pour imprimer cet article, il vous suffit de vous inscrire ou de vous connecter sur Mondaq.com.

Pour atteindre une conformité totale,
les entreprises à participation étrangère (FIE) en Chine doivent suivre les
les procédures d’audit et de conformité fiscale spécifiées par le
gouvernement.

Dans cet article, nous fournissons un guide étape par étape pour mener

audit annuel en Chine, y compris: exigences générales,
matériel à préparer, notes sur les différences régionales et conseils
de comptables et d’auditeurs expérimentés.

AUDIT ET CONFORMITÉ FISCALE EN CHINE: JV, WFOE ET FICE

Pour
les entreprises à capitaux entièrement étrangers (WFOE), les coentreprises (JV),
et les entreprises commerciales à capitaux étrangers (FICE),
la conformité annuelle peut être un processus long et compliqué.

Le travail consiste principalement à produire un rapport d’audit annuel, une
rapport de rapprochement de l’impôt sur le revenu des sociétés (CIT) et
bureaux gouvernementaux compétents. Ces procédures ne sont pas seulement nécessaires
par la loi, mais sont également une bonne occasion de mener une
bilan de santé financière.

Les procédures pertinentes et les considérations clés varient légèrement selon
région et type d’entité.

Les entreprises doivent contacter un fournisseur de services ou le
gouvernement pour obtenir la pleine conformité.

Étape 1 – Préparer un rapport d’audit annuel

Le rapport d’audit annuel se compose d’un bilan, d’un compte de résultat
et un état des flux de trésorerie.

Faire en sorte que les entreprises à capitaux étrangers rencontrent les financiers chinois
et normes comptables, le rapport d’audit annuel doit être réalisé
par des cabinets comptables agréés externes et signés par un
Expert-comptable (CPA) enregistré en Chine pour conformité
fins.

Les exigences relatives au rapport d’audit varient selon la région.

Par exemple, à Shanghai, les entreprises doivent inclure un
feuille d’ajustement des revenus dans le rapport d’audit, qui n’est pas
supplément nécessaire à Hangzhou, Pékin ou Shenzhen.

La procédure d’audit dure environ deux mois et le rapport d’audit
devrait être terminé avant la fin avril pour respecter la taxe du 31 mai
délai de rapprochement.

Étape 2 – Préparer le rapport de rapprochement du CIT (impôt annuel
Retour)

En Chine, le CIT est payé sur une base mensuelle ou trimestrielle en
conformément aux chiffres figurant dans les livres comptables de
entreprise – les entreprises sont tenues de produire des déclarations de
15 jours à partir de la fin du mois ou du trimestre.

Cependant, en raison des écarts entre la comptabilité de la Chine
normes et lois fiscales, le revenu imposable réel du CIT est généralement
différent des bénéfices totaux figurant dans les livres comptables.

En tant que telle, l’administration d’État de la fiscalité (SAT) exige
les entreprises doivent soumettre un rapport annuel de rapprochement du CIT dans un délai de cinq ans
mois à partir de la fin de l’année précédente pour déterminer si tous
les obligations fiscales ont été respectées et si l’entreprise doit payer
taxe supplémentaire ou demander un remboursement d’impôt.

Chaque année autour de mars, en fonction de la localisation, le local
Le bureau des impôts publiera des directives annuelles sur le rapprochement des CIT.

Généralement, le rapport annuel de rapprochement CIT doit comprendre
des feuilles d’ajustement pour combler les écarts entre les lois fiscales et
normes de comptabilité.

EPE qui effectuent des transactions fréquentes avec des parties liées
devrait préparer un rapport annuel de transaction affilié sur le transfert
questions tarifaires en tant que document complémentaire au CIT annuel
Rapport de rapprochement.

De plus, les EPE dans certaines régions doivent engager un
Cabinet mandataire en Chine pour préparer un autre rapport d’audit CIT distinct.
À Pékin, cette exigence s’applique aux entreprises qui satisfont aux
conditions suivantes:

  • Les revenus de vente annuels dépassent 30 RMB
    millions (environ 4,35 millions de dollars);
  • Report des pertes de l’an dernier
    déduire le revenu de cette année; ou,
  • Les pertes annuelles dépassent 100 000 RMB
    (environ 14 500 $ US).

À Shanghai, le rapport d’audit du CIT est nécessaire lorsque:

  • Les contribuables qui ont subi une perte
    (perte de l’année en cours) de plus de 5 millions de RMB (environ 0,73 $ US
    million); ou,
  • Les contribuables qui ont compensé les pertes
    reportés des années précédentes.

La date limite de soumission du rapport de rapprochement CIT au
bureau des impôts est le 31 mai de chaque année, mais l’enquête sur la taxe
la conformité pourrait durer jusqu’à la fin de l’année, et les entreprises devraient
être prêt à fournir des pièces justificatives à la demande du
bureau des impôts.

Étape 3 – Rapports annuels à l’AIC

Conformément au « Règlement provisoire sur la publicité des
Corporate Information « , chaque année du 1er janvier au 30 juin,
toutes les EPE doivent soumettre un rapport annuel pour l’exercice précédent
année à l’administration compétente de l’industrie et du commerce
(AIC).

Cela devrait être fait par le biais du crédit et de l’information de l’entreprise
système de publicité.

Le rapport annuel soumis devrait couvrir les points suivants:
information:

  • L’adresse postale, le code postal,
    numéro de téléphone et adresse e-mail de l’entreprise;
  • Informations sur l’existence
    statut de l’entreprise;
  • Informations relatives à tout
    investissement par l’entreprise pour créer des sociétés ou acheter
    droits de participation;
  • Informations concernant les abonnés
    et payés en montant, en temps et en modalités de contribution
    actionnaires ou de leurs promoteurs, dans le cas où l’entreprise
    est une société à responsabilité limitée, ou une société à responsabilité limitée par
    actions;
  • Informations sur le changement d’équité
    transfert de capitaux propres par les actionnaires d’une responsabilité limitée
    compagnie;
  • Le nom et l’URL du site Internet de
    l’entreprise et ses boutiques en ligne;
  • Information du nombre d’entreprises
    praticiens, actif total, passif total, garanties et
    garanties accordées à d’autres entités, capitaux propres totaux,
    revenu total, revenu de l’activité principale, bénéfice brut, net
    bénéfice et impôt total; et,
  • Informations sur les douanes annuelles
    déclaration des entreprises soumises à l’administration du
    douane.

Étape 4 – Rapports combinés annuels au MOFCOM, MOF,
SAT, AQSIQ, NBS et SAFE

Outre le rapport annuel à l’AIC, les EPE en Chine sont requises
effectuer un rapport combiné annuel auprès du ministère du Commerce
(MOFCOM), Ministère des finances (MOF), SAT, Administration
Change (SAFE) et Bureau national des statistiques
(NBS).

Dans ce système, toutes les informations peuvent être soumises en ligne
via le système de rapport annuel

Contrairement au système d’inspection annuel précédent, les rapports annuels
oblige les bureaux gouvernementaux concernés à assumer le rôle de
des superviseurs plutôt que des juges.

Ils n’ont plus le droit de refuser les rapports qui sont
soumis, même s’ils pensent que les rapports ne sont pas qualifiés –
ils ne peuvent que suggérer aux FIE d’apporter des modifications.

En conséquence, les bureaux gouvernementaux compétents n’apposent plus
scelle un rapport.

En 2018, le précédent rapprochement des devises était
en outre combinés dans le système de rapports combinés annuel. FIE
ne plus avoir à effectuer de change séparé
enregistrement de rapprochement.

Comme alternative, les entreprises peuvent soumettre des devises
informations pertinentes ainsi que d’autres informations par le biais
système de rapport annuel combiné.

Avec cette nouvelle règle mise en œuvre, la conformité annuelle
les exigences pour les EPE sont devenues beaucoup plus faciles à gérer.

La date limite pour ce rapport combinatoire est soumise à une
variance. En 2017, la date limite a été repoussée au 15 juillet.
2018, la période de référence était du 1er avril au 30 juin.

Rapports annuels personnalisés combinés aux rapports annuels
AIC

À partir de 2018, les entreprises soumises à l’administration des douanes
plus nécessaire de soumettre le rapport douanier annuel par
plates-formes douanières distinctes.

Ils peuvent plutôt soumettre les informations douanières pertinentes
le crédit aux entreprises et le système de publicité d’information au cours de
faire rapport à l’AIC.

Les entreprises soumises à l’administration douanière se réfèrent à
les entreprises enregistrées auprès des douanes, qui comprennent
entreprises de déclaration, entreprises de transformation et entreprises
bénéficiant d’une réduction d’impôt pour l’importation de machines.

En tant que première année de réforme, en 2018, les entreprises soumises à
l’administration des douanes pourrait remplir les
du 31 mai au 31 août. La période de référence est la suivante:
identique à celle des autres entreprises, ou du 1er janvier au juin
30.

Rapprochement annuel des taux de change combiné en annuel
Rapports combinés

Toutes les transactions de change à l’intérieur et à l’extérieur de la Chine sont
strictement contrôlé par SAFE, le bureau de la banque centrale de
Chine (Banque populaire de Chine).

Auparavant, conformément à la « communication sur la simplification
et amélioration des politiques de gestion des changes pour Direct
Investissement « (Hui Fa [2015] N ° 13), en vigueur depuis le 1er juin,
2015, les acteurs du marché concernés étaient tenus de
«Enregistrement des droits existants» avant le 30 septembre chacun
an.

Pour réduire les formalités administratives, à partir de l’année 2018, les FIE ne sont plus
requis pour effectuer des opérations de change annuelles distinctes
réconciliation.

Comme alternative, ils peuvent soumettre des devises pertinentes
informations par le biais du système de rapports combinés annuels
(http: //www.lhnj. gov.cn/). En 2018, la date limite était le 30 juin.

Le non-respect des exigences d’enregistrement entraîne la
bureaux de change prenant le contrôle des parties dans le
système d’information sur le compte de capital.

De plus, les banques n’effectueront pas d’opérations de change
sous le compte de capital des sociétés en infraction.

AUDIT ET CONFORMITÉ FISCALE POUR LES ORD

Pour les OR, les procédures de conformité annuelles sont plus simples. Bien que les OR soient
exemptés des rapports combinés annuels, ils doivent encore
préparer un rapport d’audit annuel, un rapport de rapprochement fiscal, puis
faire rapport à l’AIC.

Étape 1 – Préparer le rapport d’audit annuel

Semblable à l’audit annuel pour les coentreprises, les WFOE et les FICE, le
le rapport d’audit annuel de Ros devrait également être préparé par des
cabinets comptables agréés et signé par un CPA enregistré en Chine.
Lors des audits annuels, les auditeurs doivent payer des
attention aux facteurs suivants.

  • Relevés bancaires, espèces, personnel et IIT
    – Le solde du livret bancaire doit être le même que celui
    indiqué sur le relevé bancaire. Sinon, un rapprochement bancaire devrait
    soyez prêt à vérifier les différences. Le solde du compte
    devrait être le même que l’argent contenu dans la caisse. le
    les auditeurs effectueront un décompte des espèces pendant leur travail sur le terrain.
    L’emploi du personnel doit être enregistré conformément à la
    règlements applicables (employés locaux enregistrés auprès de FESCO et
    permis de travail valides pour le personnel expatrié), et IIT correctement
    évalué et déposé.
  • Rapport de dépenses – Dépenses
    inclure le loyer, le transport, le téléphone, le salaire, les achats de bureaux,
    les frais de divertissement, d’audit, les services publics et les frais FESCO,
    que ceux-ci soient payés par le DS ou directement par son responsable
    Bureau. Toutes les dépenses appartenant à l’exercice doivent être
    correctement accumulé avec des contrats ou des accords comme support. Le total
    salaire du représentant en chef, qu’il soit payé à l’étranger ou
    localement, doit être inclus dans les dépenses. Si les employés sont
    impliqués dans des régimes de sécurité sociale à l’étranger, ces paiements
    être inclus dans le rapport de dépenses.
  • Revenu imposable – selon
    lois et règlements pertinents, OR des entreprises étrangères
    La Chine continentale doit également payer CIT sur son revenu imposable réputé.
    taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et taxe à la consommation (CT) lorsqu’elle est
    en vigueur. Le passif du CIT sera évalué par le bénéfice présumé
    la méthode du coût majoré ou la méthode du revenu réel. Parmi ceux-ci
    trois méthodes, la méthode du coût majoré est la plus utilisée,
    les deux autres méthodes obligeant les OR à soumettre de nombreuses
    documents justificatifs.

    Selon la méthode du coût majoré, le revenu imposable, c’est-à-dire le
    revenus réputés, est calculé sur la base des dépenses:
    Recettes réputées = dépenses de RO / (1 – bénéfices réputés
    Taux*)

* Le taux de profit présumé est décidé par le bureau des impôts et
ne doit pas être inférieur à 15%.

Étape 2 – Déclaration de revenus annuelle

La responsabilité du dépôt des déclarations de revenus en Chine incombe au contribuable.
Le bureau des impôts n’envoie pas de déclaration de revenus; le contribuable doit
collecter et déposer les formulaires fiscaux conformément à la réglementation en vigueur.

L’administration fiscale exige en outre que les enregistrements comptables
et les livres soient mis en place et tenus correctement et que les détails de la
système de comptabilité soit déposé.

Le rapprochement fiscal annuel est terminé via le
dépôt entièrement.

Les OR devront généralement soumettre la taxation annuelle
Rapport de consolidation au bureau des impôts pour fin mai de chaque année,
mais des variations régionales peuvent exister.

Si les taxes vérifiées dues s’avèrent différentes de la
taxes payées par l’OR, l’OR doit discuter de la variation avec le
bureau des impôts.

Pour les entreprises étrangères qui soupçonnent que cela pourrait se produire, il est sage
tenir des discussions préventives avec les conseillers fiscaux avant la vérification
soumission.

Étape 3 – Rapports annuels à l’AIC

Les OR doivent soumettre un rapport annuel entre le 1er mars et le
30 juin de chaque année fournissant des informations sur le statut juridique et
information permanente de l’entreprise étrangère, activité en cours
activités de l’OR et un rapport d’audit.

Les autorités d’enregistrement émettront 10 000 RMB (1 493 $ US)
à 30 000 RMB (4 480 $ US) de pénalité si l’OR ne fournit pas ces
rapports à temps et 20 000 RMB (2 987 $ US) à 200 000 RMB
(29 868 $ US) de pénalité si le rapport contient de fausses informations.

La fraude peut également entraîner la révocation d’une licence.

Pendant le processus de rapport annuel, les documents suivants
doivent être fournis sur papier ou en ligne:

  • Rapport annuel (le modèle sera
    distribué par l’AIC vers mars);
  • Enregistrement des entreprises
    certificat;
  • Rapport d’audit; et,
  • Preuve d’informations légales
    statut et statut du siège à l’étranger.

Le contenu de cet article est destiné à fournir un aperçu général
guide sur le sujet. Il faut demander l’avis d’un spécialiste
sur vos circonstances spécifiques.

Inscris-toi à notre newsletter !

Partage cet article avec tes amis !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin