MISES À JOUR EN DIRECT: Informations sur les coronavirus pour les fabricants britanniques – Gratuit : Audit complet de votre site internet

Avant de commencer !

MISES À JOUR EN DIRECT: Informations sur les coronavirus pour les fabricants britanniques
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Cette page fournira des mises à jour constantes sur les nouvelles qui affectent les fabricants. Veuillez vérifier régulièrement car nous le mettrons à jour régulièrement au cours des prochains jours et semaines.

23 avril JLR reprendra la production dans certaines de ses usines en mai

JLR a annoncé la reprise de la production de son usine de Solihull en plus de ses opérations en Autriche et en Slovaquie.

Jaguar Land Rover a déclaré: «La santé et le bien-être de nos employés sont notre première priorité. Nous développons un protocole et des directives robustes pour soutenir un retour au travail en toute sécurité.

«Nous adopterons des mesures strictes de distanciation sociale dans l’ensemble de notre entreprise et évaluons actuellement un certain nombre de mesures différentes pour nous assurer de protéger et de rassurer nos employés lorsqu’ils commencent à retourner au travail.»


17 avril Prolongation du régime gouvernemental jusqu’en juin

La chancelière a confirmé que le régime de rachat du gouvernement, mis en place pour atténuer les licenciements résultant de Covid-19, a été prolongé jusqu’en juin et peut être prolongé si nécessaire.

Le chancelier a déclaré: «Avec l’extension des mesures de verrouillage des coronavirus hier, c’est la bonne décision de prolonger le régime de congé pour un mois jusqu’à fin juin pour plus de clarté».


16 avril La chancelière annonce l’extension du programme de prêts à toutes les entreprises viables

Un programme de prêts soutenu par le gouvernement pour les grandes entreprises touchées par le coronavirus a été étendu pour couvrir toutes les entreprises viables.

Décrivant plus de détails sur le programme de prêts pour interruption des grandes entreprises du Coronavirus (CLBILS) avant son lancement lundi, Rishi Sunak a déclaré que toutes les entreprises avec un chiffre d’affaires de plus de 45 millions de livres sterling pourront désormais demander jusqu’à 25 millions de livres sterling de financement, et jusqu’à 50 millions de livres sterling pour les entreprises dont le chiffre d’affaires dépasse 250 millions de livres sterling.

Les entreprises avec un chiffre d’affaires de plus de 500 millions de livres sterling n’étaient pas à l’origine éligibles au programme, qui est mis en place pour aider les entreprises qui ne remplissent pas les conditions requises pour le programme existant de prêts pour interruption de service Coronavirus – pour les petites et moyennes entreprises – et la Banque d’Angleterre Covid Corporate Financing Facility – pour les entreprises de première qualité. Cette décision, qui intervient après de vastes consultations avec les entreprises, permettra à un nombre encore plus grand d’entreprises de bénéficier du soutien du gouvernement.

De plus amples informations peuvent être trouvées ici


15 avril Le ventilateur Penlon obtient l’approbation réglementaire – la montée en puissance est attendue prochainement

L’Agence de réglementation des médicaments et des produits de santé (MHRA) a donné son feu vert au dispositif ESO2 Penlon du fabricant d’équipement médical basé à Oxford. Il est prévu que le consortium Ventilator Challenge augmentera sa production dans quelques jours.

Pour en savoir plus sur cette histoire, voir ici


15 avril Des sociétés pharmaceutiques unissent leurs forces pour créer un vaccin pour Covid-19

GSK et Sanofi unissent leurs forces pour créer un vaccin pour Covid-19, mais cela pourrait prendre 18 mois. Dans des circonstances normales, les vaccins peuvent mettre jusqu’à 10 ans à se développer, mais les deux géants pharmaceutiques s’efforceront d’accélérer ce processus. Ils promettent également que tous les bénéfices réalisés grâce au vaccin seront affectés à la recherche contre de futurs virus. Plus sur cette histoire ici


14 avril Le gouvernement publie des directives pour aider les fabricants à fabriquer des EPI

Le gouvernement a publié des lignes directrices pour aider la fabrication les entreprises qui souhaitent convertir leurs opérations de fabrication en production d’EPI (équipements de protection individuelle) – voir ici


9 avril BAE Systems fait don de plus de 120 000 écrans faciaux pour aider à protéger le personnel du NHS en première ligne

En plus de soutenir l’effort national de ventilation, les employés de BAE Systems se sont mobilisés pour faire don d’équipement de protection individuelle (EPI) essentiel au NHS pour aider à protéger le personnel médical du Royaume-Uni dans la lutte contre le coronavirus.

Les employés de leur secteur aérien, qui produisent normalement des pièces pour les avions de combat, y compris l’Eurofighter Typhoon, et leur entreprise de sous-marins sont des pièces d’impression 3D pour les nouveaux écrans faciaux. Pendant ce temps, ils s’approvisionnent en dizaines de milliers de masques faciaux supplémentaires via leur chaîne d’approvisionnement pour les distribuer au NHS en leur nom, ce qui signifie qu’ils livreront plus de 120 000 masques faciaux au NHS ce mois-ci.

Dave Short, directeur technologique, explique:

« Nous avons tous été touchés par la bravoure personnelle de ceux qui travaillent dans le NHS et qui font face au virus de près chaque jour. Nous voulions donc vous aider de toutes les manières possibles. Nos employés ont entendu parler de la nécessité d’utiliser des écrans faciaux, nous avons donc cherché le moyen le plus rapide de proposer des produits efficaces aux utilisateurs.

Parallèlement à des discussions avec des fournisseurs, des collègues de notre équipe Technologie et de notre secteur Air ont uni leurs forces pour concevoir et fabriquer notre premier écran facial imprimé en 3D en moins de 24 heures. Nous avons maintenu un dialogue constant avec nos contacts du NHS pour nous assurer que cela répondait à leurs besoins et avions les premiers boucliers avec eux en moins de deux jours.

Nous avons déjà livré le premier lot de masques faciaux imprimés en 3D, mais pour vraiment faire la différence, notre chaîne d’approvisionnement fabrique 120 000 masques faciaux supplémentaires selon leurs propres conceptions.

Plus de 20 000 écrans faciaux sont déjà en route vers des endroits à travers le pays, les écrans faciaux restants devant être livrés au NHS ce mois-ci.. « 

Sous réserve de l’approbation du gouvernement, conformément à la réglementation de l’industrie publiée le 4 avril, ils prévoient d’augmenter la production de leur écran facial imprimé en 3D pour fournir environ 10000 visières à usage unique avec un plus petit nombre de serre-tête réutilisables au cours des prochaines semaines. Ils continuent également de travailler avec leur chaîne d’approvisionnement pour trouver d’autres écrans faciaux, qu’ils feront don au NHS.

Un certain nombre d’autres projets sont en cours alors que les employés de l’entreprise continuent de chercher des moyens d’aider le pays en cette période difficile.

De plus, BAE Systems soutient VentilatorChallengeUK, un consortium d’entreprises produisant rapidement des ventilateurs dans la lutte contre Covid-19. Aider à développer du matériel de formation pour les personnes construisant le nouveau ventilateur Penlon approuvé par la MHRA.


8 avril Un campus d’ingénierie et de fabrication soutient la lutte contre le coronavirus

Un campus d’ingénierie et de fabrication à la pointe de la technologie à proximité du nouvel hôpital Nightingale de Stratford affirme qu’il dispose des installations parfaites pour les organisations qui souhaitent lutter contre l’épidémie de coronavirus.

Le Centre for Engineering and Mechanical Excellence (CEME) de Rainham dispose d’un centre de continuité des activités de 12 500 pieds carrés, ainsi que de 15 ateliers, laboratoires et bureaux d’ingénierie de 200 à 2 000 pieds carrés. Il possède également la seule ingénierie partagée entièrement équipée. à Londres.

Le PDG du centre, Bill Williams, a déclaré: «Nous avons été extrêmement impressionnés par la manière dont les organisations se sont mobilisées pour lutter contre Covid-19, des universitaires à la recherche d’un vaccin aux constructeurs automobiles et aux ingénieurs assemblant des ventilateurs. Les distilleries de gin fabriquent des désinfectants pour les mains tandis que les marques de mode et de beauté ont changé de production pour fabriquer des masques et des robes d’hôpital. Nous voulons que les gens sachent que nous avons les installations et le désir de les soutenir ainsi que la nation en ce moment critique. Nous avons également un parking de 600 places qui pourrait être utilisé comme centre de test Covid-19, par exemple.Il y a très peu de personnes actuellement sur le site et celles qui travaillent encore fournissent un soutien critique pour l’épidémie de coronavirus et suivent toutes les directives du gouvernement. « 

Le campus est la base du NHS North East London Foundation Trust (NELFT), l’une des principales organisations impliquées dans la gestion locale de l’épidémie.

CEME, un organisme de bienfaisance industriel, a ouvert ses portes en 2003 aux entreprises de fabrication, d’ingénierie et de technologie. Il a 200 000 pieds carrés d’espace dans trois grands bâtiments modernes sur un site sécurisé de 19 acres et dispose également d’un centre de conférence, d’un espace événementiel et de salles de classe techniques.

Il se trouve sur la route principale A13 menant à Londres, à 10 minutes de Canary Wharf et à 10 minutes de la traversée de Dartford, avec un terminus de bus public qui relie directement les services de métro de Londres et de métro.

Pour plus d’informations, visitez www.ceme.co.uk


8 avril Lettre du secrétaire d’État Alok Sharma MP au secteur manufacturier

À ceux qui travaillent dans la fabrication et l’industrie au Royaume-Uni

En cette période sans précédent pour le Royaume-Uni, je veux vous rendre hommage pour le travail que vous
font pour maintenir l’économie britannique.

Comme vous le savez, la priorité du gouvernement est de sauver des vies et nous avons
dans la mesure du possible, les gens devraient rester à la maison et travailler à domicile. Cependant, notre
le pays a besoin de votre soutien pour maintenir les chaînes d’approvisionnement en mouvement et les travailleurs clés mobiles,
ainsi que pour protéger autant que possible l’économie. Chaque entreprise a un rôle à
jouer pour aider le pays à vaincre le coronavirus.

La fabrication est un élément essentiel de notre économie et je voudrais être clair
il n’y a aucune restriction à la fabrication selon les règles actuelles.
Les lignes directrices de Public Health England fournissent des conseils sur les meilleures pratiques
être fait en toute sécurité. Beaucoup dans l’aérospatiale, la chimie, l’automobile, l’acier, l’aluminium,
pharmaceutique, de l’emballage et d’autres secteurs, y compris ceux fournissant des
services et matériels, ont répondu à l’appel à l’action et jouent un rôle direct
dans la lutte contre COVID-19 en produisant le matériel dont nous avons besoin pour lutter contre la propagation du
virus. Il est essentiel de veiller à ce que l’entretien, les pièces et les matières premières soient disponibles
garder les véhicules et les services sur la route et en fonctionnement. Je voudrais vous donner tout mon
merci personnel pour tout ce que vous faites.

Ceux qui ne peuvent pas travailler à domicile et doivent se rendre au travail peuvent continuer à le faire,
conformément aux conseils du médecin-chef. Je voudrais vous rappeler à vous et à votre
employeurs que les bonnes pratiques en matière de lavage des mains et de distanciation sociale, si possible
demeure un élément important des efforts visant à empêcher la propagation du COVID-19, comme expliqué
dans les dernières directives sur le fonctionnement en toute sécurité sur le lieu de travail. Autre gouvernement
des conseils sont disponibles sur GOV.UK.

Comme vous le savez, la chancelière a annoncé un paquet de grande envergure pour soutenir
les entreprises, y compris les prêts garantis et garantis par le gouvernement,
une garantie initiale de 330 milliards de livres sterling pendant la pandémie de COVID-19, ainsi
Coronavirus Job Retention et programmes de report de la TVA. J’ai aussi récemment
a annoncé des modifications aux règles sur l’insolvabilité, afin d’aider les entreprises britanniques qui ont
sauvetage ou restructuration pour continuer le commerce, et je veux vous assurer que nous travaillons
24 heures sur 24 pour protéger nos employés et nos entreprises. Veuillez visiter notre entreprise
page Web d’assistance pour plus d’informations: gov.uk/business-support

Mes collègues ministres de BEIS et les fonctionnaires du département sont en contact régulier
avec les chefs de file de l’industrie et les associations professionnelles représentant les entreprises
à travers l’économie pour surveiller l’effet de COVID-19 sur l’industrie et sa main-d’œuvre,
et cette étroite collaboration se poursuivra. Je suis pleinement déterminé à continuer de m’engager
dans les prochains jours, semaines et au-delà pour nous assurer que nous pouvons soutenir notre
secteurs manufacturiers.

Je sais que ce sera un défi pour vous personnellement, mais vous contribuez à la
la résilience de notre nation et je suis reconnaissant pour les énormes efforts que vous faites dans
afin de soutenir le Royaume-Uni en ce moment de test.

Cordialement,

LE RT HON ​​ALOK SHARMA MP
Secrétaire d’État aux affaires, à l’énergie et à la stratégie industrielle


8 avril Licences temporaires requises pour exporter des EPI

Pendant l’épidémie de coronavirus (COVID-19), toute personne souhaitant exporter des équipements de protection individuelle (EPI) vers des zones situées en dehors de l’UE, des États membres de l’Association européenne de libre-échange (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse) et certains autres territoires aura temporairement besoin d’un EPI licence d’exportation.

Ces orientations définissent les restrictions à l’exportation des produits EPI et le processus de contrôle des exportations actuellement en place, y compris la manière dont les opérateurs économiques peuvent demander une licence.


8 avril Numatic Internatioal s’efforce de produire 10 000 écrans faciaux par jour

Numatic, connu pour ses aspirateurs Henry fabriqués dans son usine de Somerset, a redéfini de toute urgence ses équipes de recherche et développement, ses spécialistes de la production et ses équipes de fabrication pour travailler sur des projets où ils peuvent aider dans la crise du COVID-19.

En réponse à l’épidémie de COVID-19, les équipes de conception et de fabrication de Numatic ont travaillé dur pour développer rapidement un écran facial efficace, confortable, réutilisable et pouvant être fabriqué en grande quantité immédiatement. Ces écrans faciaux ont été développés avec et sont actuellement utilisés avec * Worcestershire NHS Trust, West Midlands Ambulance Service, Birmingham Children’s Hospital et The Gibraltar Health Authority.

Les écrans faciaux sont open source. Pour plus d’informations, voir la page Web spéciale de Numatic ici


8 avril L’Université de Cranfield aide à créer de nouveaux ventilateurs simples et peu coûteux pour les patients COVID-19

Un ventilateur simple et peu coûteux pour masque à valve (BVM) destiné à aider les patients atteints de COVID-19 gravement malades a été rapidement conçu par des experts de l’Université de Cranfield (Royaume-Uni) et construit à Georgia Tech (États-Unis) en quelques jours.

Le ventilateur de fortune peut desservir deux patients simultanément et en raison de sa conception en emballage plat peut être rapidement fabriqué à grande échelle, coûtant moins de 75 £ (100 $) par unité. Le ventilateur peut être ajusté facilement et mis à jour selon les besoins, et peut être relié à un générateur d’oxygène, des vannes et des filtres à pression expiratoire positive (PEP). L’alimentation provient d’adaptateurs muraux standard ou de batteries de véhicule 12 volts. L’équipe de recherche entend faire en sorte que l’appareil soit mis à la disposition des fabricants le plus rapidement possible.

Le design sert deux patients à la fois
Les BVM sont conçus pour être utilisés par des personnes formées à l’utilisation de ces appareils tels que le personnel médical, les secouristes, les infirmières, les médecins et les soignants, comme aide respiratoire temporaire ou d’urgence pour les personnes souffrant de COVID-19.

Le dispositif de ventilation fonctionne avec un «déplacement positif», forçant l’air dans les poumons du patient. Ce processus doit être contrôlé pour garantir que la bonne quantité d’air pénètre à la bonne cadence rythmique – ce que l’on appelle le «volume courant». Bien que chaque ventilateur d’urgence puisse desservir deux patients simultanément, leur débit d’air est séparé pour éviter la contamination croisée et les volumes de débit peuvent être contrôlés indépendamment.

Conception à emballage plat facile à fabriquer et à assembler
Le professeur Leon Williams est à la tête du Center for Competitive Creative Design (C4D) à Cranfield University et s’est associé au professeur associé Shannon Yee de Georgia Tech pour concevoir et construire rapidement le ventilateur de fortune robuste et peu coûteux.

Le professeur Williams dit: «Nous nous sommes concentrés sur la création de quelque chose qui peut être produit en masse par découpe au jet d’eau ou au laser, et de conception modulaire pour faciliter l’assemblage et le remplacement des pièces. Dans les cinq jours suivant la réception du dossier, une conception initiale de l’équipe de Cranfield a été envoyée à Georgia Tech pour tester. « 

Shannon Yee a déclaré: «Notre objectif était de fournir l’essentiel pour un ventilateur pour aider les patients atteints de COVID-19 ou syndrome de détresse respiratoire aiguë. Ce qui est unique dans notre conception, c’est que nous avons deux BVM par ventilateur, ce qui permet à deux personnes de respirer avec chaque appareil construit. Nous avons conçu le ventilateur pour être simple à fabriquer, découpé dans des tôles d’acier. Les kits peuvent être assemblés et emballés à plat pour l’expédition, puis réassemblés si nécessaire. La fabrication nécessite des compétences qui sont facilement disponibles, et des outils à main pourraient même être utilisés. « 

Le professeur Williams poursuit: «Nous avons accordé une attention particulière aux exigences des médecins spécialistes pour garantir que le système est adapté à l’usage prévu. Par exemple, s’assurer que l’opérateur peut régler manuellement le volume courant pour protéger le patient, en maintenant la pression la plus basse possible dans les voies respiratoires pour éviter les traumatismes. « 

Un petit lot d’appareils a déjà été assemblé pour les tests.


8 avril Renishaw accélère la production de composants de ventilation

La société d’ingénierie mondiale Renishaw a commencé à produire en série des composants essentiels pour les ventilateurs médicaux, dans le cadre d’un effort national pour soutenir le NHS dans la lutte contre Covid-19. La société a consacré une partie importante de ses sites de fabrication dans le Gloucestershire et le sud du Pays de Galles à la production de composants usinés avec précision pour deux ventilateurs différents fabriqués par le consortium VentilatorChallengeUK, la production sur les sites étant désormais assurée sept jours sur sept. Cela fait suite à un énorme effort des équipes de projet, d’ingénierie de fabrication et de production au cours des deux dernières semaines.

Comme de nombreuses entreprises à travers le Royaume-Uni, Renishaw a réagi à l’appel du gouvernement britannique à augmenter radicalement la production de ventilateurs pour traiter les patients souffrant de coronavirus souffrant de complications respiratoires. Des dizaines de milliers de ces machines complexes sont nécessaires en quelques semaines seulement.

Marc Saunders, directeur du développement stratégique du groupe, qui dirige la réponse de Renishaw, explique: «Lorsque le gouvernement a appelé, nous nous sommes précipités pour réagir et avons immédiatement compris l’ampleur décourageante du défi. Les ventilateurs sont des dispositifs médicaux sophistiqués et nous avons estimé que nos capacités seraient mieux utilisées pour aider à augmenter la production de conceptions avec les technologies existantes. Nous nous sommes vite rendu compte que de nombreuses autres sociétés industrielles pensaient de la même manière et que nous aurions besoin de notre capacité et de nos capacités combinées pour réaliser cet énorme effort.. « 

En quelques jours, Renishaw s’est joint à des entreprises de premier plan dans les secteurs de l’aérospatiale, de l’automobile, des dispositifs médicaux et du sport automobile pour former le consortium VentilatorChallengeUK, sous la direction de Dick Elsy, PDG de la High Value Manufacturing Catapult. Cette équipe diversifiée travaille sans relâche pour augmenter la production de deux ventilateurs éprouvés, sélectionnés par le NHS et fabriqués au Royaume-Uni par Penlon et Smiths Medical.

Dick Elsy explique: «Penlon et Smiths ont généralement une capacité combinée comprise entre 50 et 60 ventilateurs par semaine. Cependant, grâce à l’échelle et aux ressources d’un consortium plus large, nous visons la production d’au moins 1 500 unités par semaine des modèles Penlon et Smiths combinés en quelques semaines. Les ventilateurs sont des équipements médicaux complexes et très complexes et il est essentiel que nous équilibrions les deux impératifs de rapidité de livraison avec le respect absolu des normes réglementaires nécessaires pour garantir la sécurité des patients.. « 

Dans ce contexte, les activités de fabrication de Renishaw font partie d’un réseau complexe de fournisseurs que le consortium coordonne, dont beaucoup, comme Renishaw, fabriquent pour la première fois des composants de ventilateur. La production en série de ventilateurs, comprenant chacun des centaines de composants divers, nécessite que des millions de pièces soient assemblées pour l’assemblage, une énorme opération logistique.

« Pour nous préparer à l’important travail que nous entreprenons, à la fois pour le projet de ventilation et pour nos clients mondiaux des chaînes d’approvisionnement critiques, nous avons temporairement fermé nos usines de fabrication au Royaume-Uni la semaine dernière pour introduire des mesures supplémentaires pour protéger le bien-être de nos employés.», Explique Gareth Hankins, directeur des services de fabrication de groupe chez Renishaw.

Il continue, « Nous avons réorganisé nos usines pour augmenter l’espacement, ainsi que les zones de zonage pour restreindre les déplacements autour des sites. Les régimes d’hygiène ont également été améliorés pour minimiser le risque potentiel de propagation de l’infection. Notre personnel a magnifiquement répondu à cette situation difficile et il est merveilleux de voir les usines de nouveau fonctionner et pour nous de jouer notre rôle dans le défi national des ventilateurs. « 

Marc Saunders réfléchit: «JeCela a été quelques semaines extraordinaires, avec autant d’entreprises de différents domaines s’alignant sur un seul objectif et se rassemblant si efficacement et si rapidement. Le consortium VentilatorChallengeUK travaille avec une détermination et une énergie incroyables pour augmenter la production de ventilateurs indispensables et lutter contre un virus qui affecte les gens du monde entier.. « 

Il conclut: «Le message clé du consortium est que «chaque ventilateur produit est une vie sauvée» et Renishaw est fier de jouer son rôle dans cette entreprise vitale. « 


7 avril Groupes motopropulseurs haute performance Mercedes-AMG et aide respiratoire UCL Open Source Ventura

Les fabricants peuvent désormais accorder une licence pour l’aide respiratoire Ventura (CPAP) de Mercedes et de l’University College de Londres.

Voir ici pour plus d’informations

L’UCL n’autorisera que les demandes de personnes représentant les organisations suivantes:

  1. Fabricants
  2. Institutions de recherche
  3. Les fournisseurs de soins de santé
  4. Secteur sans but lucratif

Les demandes des personnes présentant une demande à titre personnel seront rejetées en raison de restrictions de licence.

Veuillez soumettre les demandes éligibles à l’aide de votre adresse e-mail professionnelle pour éviter les retards

L’aide respiratoire UCL-Ventura est un dispositif de pression positive continue (CPAP) («le CPAP»). Le CPAP prend en charge les patients ayant des difficultés respiratoires. Il fonctionne en poussant un mélange air-oxygène dans la bouche et le nez à une pression continue, en maintenant les voies respiratoires ouvertes et en augmentant la quantité d’oxygène entrant dans le sang. Cette aide respiratoire peut être utilisée pour aider les patients Covid-19 souffrant de graves problèmes respiratoires à respirer plus facilement et il a été démontré qu’elle aide à prévenir le besoin d’une ventilation invasive.

Ce CPAP a été développé en collaboration entre l’UCL, l’University College London Hospital et Mercedes-AMG High Performance Powertrains. La conception est basée sur un système CPAP hors brevet existant qui a été modifié pour optimiser la consommation d’oxygène. On espère qu’en rendant ces informations largement disponibles, cela pourra aider la réponse mondiale à la crise en permettant aux systèmes de soins de santé du monde entier de fournir une assistance respiratoire aux patients atteints de Covid-19. Plus d’informations peuvent être trouvées sur le site Web de l’UCL-Ventura.


6 avril Babcock va fabriquer 10 000 ventilateurs

Extrait du communiqué de presse de la société britannique d’ingénierie Babock: « Nous avons répondu rapidement au UK Ventilator Challenge du Premier ministre britannique et nous sommes fiers d’avoir obtenu un contrat du Cabinet Office pour la fabrication de 10 000 ventilateurs Zephyr Plus, sous réserve des approbations réglementaires; un produit développé en collaboration avec un important fournisseur international de ventilateurs de soins intensifs. « 


3 avril Concours de financement – Innovation dirigée par les entreprises en réponse à une perturbation mondiale

Les entreprises pourraient contribuer à renforcer la résilience du Royaume-Uni face à l’impact à long terme de l’épidémie de coronavirus et de situations similaires à l’avenir, grâce au financement public de 20 millions de livres sterling annoncé aujourd’hui.

Des subventions allant jusqu’à 50 000 £ seront disponibles pour les entreprises axées sur la technologie et la recherche afin de développer de nouvelles méthodes de travail et de renforcer la résilience dans des secteurs tels que les services de livraison, la fabrication d’aliments, la vente au détail et les transports, ainsi que pour soutenir les personnes à domicile dans des circonstances telles que ceux pendant l’épidémie de coronavirus.

De nouvelles innovations pourraient inclure:

  • Nouvelle technologie permettant aux détaillants de mieux répondre aux pics soudains de la demande des consommateurs et d’améliorer les livraisons à travers le Royaume-Uni;
  • De nouveaux services permettant aux familles de se connecter avec leurs proches âgés ou vulnérables et de les surveiller à distance, garantissant aux personnes la tranquillité d’esprit que leurs proches reçoivent les services dont ils ont besoin, tels que la livraison de nourriture, les rendez-vous chez le médecin et le paiement des factures;
  • Créer des outils pédagogiques qui intègrent parfaitement la salle de classe à la table de la cuisine, permettant aux enseignants de définir à distance des tâches dynamiques, de soutenir les enfants vulnérables et de s’assurer qu’aucun enfant n’est laissé pour compte.

Le concours se termine le 15 avril à 12h.

Pour plus d’informations et d’éligibilité voir ici


3 avril Un nouveau test de diagnostic rapide pour COVID-19 développé

Un nouveau test de diagnostic rapide pour COVID-19, développé par une entreprise dérivée de l’Université de Cambridge et capable de diagnostiquer l’infection en moins de 90 minutes, est déployé dans les hôpitaux de Cambridge, avant d’être lancé dans les hôpitaux du pays.

Les machines SAMBA II, développées par Diagnostics for the Real World, fournissent un système simple et précis pour le diagnostic de l’infection par le SRAS-CoV-2, le virus qui cause la maladie COVID-19. Ils seront utilisés par les professionnels de la santé au point de service afin de diagnostiquer rapidement les patients, orientant ceux qui sont positifs pour l’infection vers des services dédiés. Ils peuvent également aider à identifier les agents de santé infectés, permettant à ceux qui ont un résultat négatif de revenir en première ligne.

Pour en savoir plus sur cette histoire, voir ici


3 avril Ouverture de l’hôpital Nightingale au centre Excel de Londres


3 avril La chancelière renforce le soutien offert aux entreprises

Le chancelier Rishi Sunak a annoncé aujourd’hui qu’il prenait de nouvelles mesures pour soutenir les entreprises touchées par la crise des coronavirus en renforçant les prêts pour les petites entreprises et en annonçant un nouveau programme pour les grandes entreprises.

Depuis son lancement la semaine dernière, plus de 90 millions de livres sterling de prêts à près de 1 000 petites et moyennes entreprises ont été approuvés dans le cadre du programme gouvernemental de prêt contre les interruptions d’activité des coronavirus (CBILS). Et un programme soutenu par le gouvernement pour fournir du financement aux grandes entreprises, géré par la Banque d’Angleterre, a également fourni près de 1,9 milliard de livres sterling de soutien aux entreprises et 1,6 milliard de livres sterling supplémentaires ont été engagées.

Pour maximiser le soutien disponible, la chancelière étend le CBILS afin que toutes les petites entreprises viables affectées par COVID-19, et pas seulement celles qui ne peuvent pas obtenir de financement commercial régulier, soient désormais éligibles si elles ont besoin de financement pour continuer à fonctionner pendant cette période difficile .

Le gouvernement empêche également les prêteurs de demander des garanties personnelles pour les prêts inférieurs à 250 000 £ et d’apporter des modifications opérationnelles pour accélérer l’approbation des prêts. Le gouvernement continuera de couvrir les douze premiers mois d’intérêts et de frais.

Pour plus d’informations voir ici


3 avril Jaguar Land Rover démarre la production de visières pour NHS

Jaguar Land Rover a commencé la production de visières de protection imprimées en 3D approuvées pour répondre à l’appel pour un équipement plus vital pour le NHS. Initialement, ils imprimeront 1 300 visières chaque semaine pour les travailleurs clés, avec l’aspiration de développer l’opération pour la production de masse.


2 avril L’équipe du Groupe Rototherm travaille 24 heures sur 24 pour produire des écrans faciaux pour les premières lignes

Au cours des 5 derniers jours Rototherm Group, leader mondial de la fourniture d’instruments et de services industriels, ont conçu, développé et mis en production un nouveau masque facial pour aider à protéger les travailleurs de première ligne dans la lutte contre Covid19. Ils ont certifié le masque facial aux normes européennes pour les EPI (équipements de protection individuelle) et il est marqué CE.

L’équipe accélère sa production dans les prochains jours pour atteindre plus de 10 000 unités par jour.


2 avril Le professeur appelle des ingénieurs à aider à résoudre les problèmes du NHS et des soins de santé en période de pandémie

Un nouveau projet a été lancé pour réunir des ingénieurs du monde entier afin d’aider à résoudre les défis découlant de la pandémie Covid-19.

Le professeur Peter Ogrodnik, ingénieur biomédical de l’Université de Keele, dirige le projet en collaboration avec l’Institution of Engineering Designers, qui appelle des ingénieurs et des concepteurs à les rejoindre et à aider à résoudre certains des plus grands problèmes affectant le NHS et les prestataires de soins, qui pourrait inclure la création d’un dispositif permettant à une personne fragile d’accepter un colis de nourriture, la production en série de ventilateurs et le test de masques chirurgicaux après leur stérilisation.

Le NHS et d’autres prestataires de soins à travers le monde souffrent sous la pression de l’épidémie de Covid-19. Le projet intitulé Engineers for the NHS permettra aux ingénieurs, concepteurs et institutions de collaborer sur des défis envoyés directement par le NHS ou par d’autres prestataires de soins à travers le monde.

Le professeur Ogrodnik, expert en technologies de la santé à l’École de pharmacie et de bio-ingénierie de l’Université de Keele, a déclaré: «En tant qu’institutions, nous avons accès à certains des meilleurs esprits de la conception technique au monde, dont certains sont chez eux avec du temps libre. Nous suggérons qu’ils pourraient consacrer une partie de leur temps libre à une offre coordonnée d’ingénieurs et de concepteurs concentrés sur la résolution des problèmes découlant de l’épidémie de Covid-19. Il est clair que la pénurie de ventilateurs est au premier plan dans tous les esprits, mais il y a aussi d’autres problèmes, dont beaucoup peuvent être résolus par la pensée collective des ingénieurs du monde entier.« 

Libby Meyrick, directrice générale de l’Institution of Engineering Designers, a déclaré: «À moins que nos ingénieurs et concepteurs ne connaissent le problème, aucune solution ne peut être trouvée. Nous avons donc l’intention de mener un projet qui permettra à tous nos membres de collaborer sur des problèmes envoyés directement par le NHS ou par d’autres prestataires de soins à travers le monde. Nous souhaitons que les institutions permettent à leurs ingénieurs de se porter volontaires dans cet effort international.« 

Le projet a lancé une nouvelle page Web pour que les ingénieurs s’inscrivent pour faire du bénévolat et sera disponible pour le NHS et les prestataires de soins pour soumettre leurs problèmes avec lesquels ils ont besoin d’aide. Les problèmes rencontrés par les initiatives seront ensuite filtrés par différents groupes d’ingénieurs à travers le Royaume-Uni.


2 avril Laboratoire national de physique (NPL) pour soutenir l’industrie dans la production et la fourniture de ventilateurs

Le National Physical Laboratory (NPL) du Royaume-Uni offre gratuitement son expertise scientifique à l’industrie afin de répondre à la demande de ventilateurs du Royaume-Uni à la suite de la pandémie de Covid-19.

Le gouvernement a commandé des milliers de ventilateurs à Dyson, qui devraient être prêts à être distribués dans quelques semaines. On estime que 30 000 ventilateurs seront nécessaires au Royaume-Uni pour traiter les patients atteints de coronavirus et maintenir en vie ceux qui ont des difficultés respiratoires.

Le soutien NPL sera fourni gratuitement aux entreprises qui recherchent de l’aide, avec une large équipe de scientifiques et d’ingénieurs à portée de main pour travailler avec l’industrie. Les scientifiques et ingénieurs de NPL offriront des conseils et des conseils pour les tests, la conception et le prototypage de pièces, ce qui apportera plus rapidement des ventilateurs sûrs et efficaces dans les hôpitaux.

NPL soutient l’effort national et mondial pour fabriquer rapidement des ventilateurs des manières suivantes:

  • Services de test et de validation (par exemple, test de matériaux, composants et capteurs)
  • Cours de formation en ligne sur les compétences de mesure
  • Guide sur la conformité aux normes de qualité
  • Inspection des pièces (rapports d’inspection du premier et du dernier article)
  • Accès à des experts mondiaux de la mesure

Toutes les horloges au Royaume-Uni sont traçables selon les normes de temps de NPL, et dans le passé, elles ont été le théâtre de percées comme la commutation de paquets et la redéfinition du kilogramme. Now, it is offering expert guidance, testing, and measurement for free, to meet the challenge of providing sufficient ventilators for Covid-19 patients.

Dr JT Janssen, Chief Scientist at NPL said, “With over 1000 great minds and a wealth of expert skills and knowledge we, at NPL, stand ready to fight this pandemic and support not only industry but the government and public too. We are a national laboratory and our mission, since 1900 has been to use our expertise to improve the UK’s prosperity and quality of life. Now, more than ever, we must deliver on this and I welcome anyone, who thinks we might be able to help to get in touch.« 

Organisations working on the fight against COVID-19 that can use this expertise are encouraged to visit www.npl.co.uk/coronavirus to get in touch.


2 avril Cambridge University uses spin-out company’s innovation in fight against COVID-19

A logistics centre has been set up by Cambridge University to process donations of personal protective equipment – including face masks, gloves and visors from Cambridge labs – and make it readily available to NHS medics battling the COVID-19 outbreak.

When the seriousness of the situation became clear, staff in labs across the University began collecting up all available protective equipment so it could be used by NHS clinicians treating COVID-19 patients.

Professor Andy Neely OBE

“Alongside equipment collected at the University itself, extra supplies are being sourced from around the globe by University departments, and donated by Cambridge alumni and a network of University partners, to make them accessible to local GP surgeries, clinics and hospitals.”

The processing centre was created to receive, store and send on the equipment. Cambridge spin-out RedBite is providing ‘itemit’ object-tracking technology to log vital information about the donated equipment, ensure only NHS-approved items are forwarded on, and allow a wide range of local services to see what is available in real-time and order what they need.

Supplies at the University’s processing centre are limited and only available to local services. Organisations or individuals able to donate any of the following items can make contact through the University’s dedicated webpage: Face masks (FFP2 and FFP3), disposable surgical masks (type IIR and splash resistant) face visors, hand sanitiser (60% alcohol minimum), water-resistant gowns, hazmat suits, antibacterial wipes, reusable googles and protective glasses.

The operation to co-ordinate PPE donations, which was set up in less than five days, is part of the University’s response to the coronavirus emergency, alongside the work of its researchers to help understand and control the new infection, and its engineers offering expert advice to firms manufacturing ventilators.

So far, equipment has been donated by, among others, the University’s School of the Biological Sciences, the departments of Zoology, Pharmacology and Chemistry, the Cambridge Institute for Medical Research, and the city’s science parks. University alumni and partners have already supplied equipment and have promised to send more.

For more on this story see here


1er avril Airbus to deliver 400,000 masks to NHS

More than 400,000 surgical masks destined for the NHS have been loaded on to trucks at Airbus’ HQ in Toulouse, France, and are en route to the UK.

The cargo is part of a total of 6 million surgical masks that have already been brought to Europe from China using several Airbus test aircraft.

Airbus has established an air bridge to China to bring large quantities of surgical masks to Europe to support governments in the fight against COVID-19.

The first UK consignment of face masks – 406,000 surgical FFP3 masks and about 1,000 FFP2 masks – is due to arrive at Airbus’ Broughton site in North Wales on Friday.


31 mars First 1000 ventilators to be delivered to NHS by next week

MP Michael Gove, Chancellor of of the Duchy of Lancaster, announced at the UK Government’s Coronavirus update today that the first 1000 ventilators being made by various manufacturers will be delivered to the NHS by week beginning 6 April 2020.


30 mars F1 races to build breathing apparatus for NHS

As part of Project Pitlane engineers at Mercedes High Performance Powertrains have successfully developed with engineers at University College London (UCL) and clinicians at UCL Hospital, a ‘Continuous Positive Airway Pressure’ (CPAP) respiratory device which helps Coronavirus patients with serious lung infections to breath and avoid more ‘invasive mechanical ventilation’.

The new device has been approved for use by the NHS and roll-out is expected soon.

Working since 18 March at UCL’s engineering hub the team reversed engineered an existing CPAP device used in Chinese and Italian hospitals.

Andy Cowell, Mercedes HPP’s Managing Director, said: “The Formula 1 community has shown an impressive response to the call for support, coming together in the ‘Project Pitlane’ collective to support the national need at this time across a number of different projects.

“We have been proud to put our resources at the service of UCL to deliver the CPAP project to the highest standards and in the fastest possible timeframe.”

For more on this story see here


30 mars Ventilator Challenge UK Consortium

Just two weeks ago the Prime Minister appealed to British manufacturers to rise to the challenge of helping to make an estimated 30,000 ventilators needed in the fight against Covid19 – the pandemic sweeping across the world.

Led by Dick Elsy, CEO of High Value Manufacturing Catapult, the Ventilator Challenge UK Consortium is now ready to bring into production this week an agreed new design from existing technologies which ‘can be assembled from materials and parts in current production’.

Having spent the last week in planning, the consortium, made up of technology and engineering businesses including from aerospace, automotive and medical sectors, examined the various ventilator designs ‘to meet a high-level specification for a Rapidly Manufactured Ventilator System (RMVS) developed by clinicians and the Medicines and Healthcare products Regulatory Agency (MHRA).’

Working closely with the regulator the new design is expected to be signed off after final audit as the new design ‘combines existing proven clinical equipment and is the clinician’s first choice for the RMVS’.

Additional manufacturing support and assembly facilities is also being provided to a member of the consortium who is a producer of medical ventilators in order to scale up ‘a second existing ventilator design which has full regulatory approval.’

Dick Elsy commented: “This consortium brings together some of the most innovative companies in the world. Every day, their highly-skilled staff collaborate to create solutions that help millions of people, and this project is no different.

“They are working together with incredible determination and energy to scale up production of much-needed ventilators and combat a virus that is affecting people in many countries. I am confident this consortium has the skills and tools to make a difference and save lives.”


30 mars JCB digs deep to support the nation

Staffordshire manufacturer JCB is to restart production at its factory near Uttoxeter  in order to manufacturer special steel housings for a brand new design of ventilator from Dyson.

The factory had been temporarily closed because of the Coronavirus, but two weeks ago the Prime Minister, Boris Johnson, asked JCB to offer assistance in the emergency production of much needed ventilators for the NHS.

Speaking about the current crisis Lord Bamford, Chairman of JCB, commented, “When we were approached by the Prime Minister we were determined, as a British company, to help in any way we could.

“This project has gone from design to production in just a matter of days and I am delighted that we have been able to deploy the skills of our talented engineering, design and fabrication teams so quickly at a time of national crisis. This is also a global crisis, of course, and we will naturally help with the production of more housings if these ventilators are eventually required by other countries.”


28 mars Red tape removed to protect NHS staff

New measures announced will give vital support to frontline NHS staff battling COVID-19 and support businesses under pressure as a result of the coronavirus outbreak.

To help get personal protective equipment (PPE) and hand sanitiser to NHS staff as quickly as possible, Business Secretary Alok Sharma is easing administrative requirements and barriers to imports of these essential tools, without compromising on their safety.

By reducing the amount of red tape, new suppliers and businesses that produce ingredients for safe hand sanitiser and PPE will be able to bring their products to market in a matter of days.

Efforts to boost availability of essential supplies involve temporary measures including:

  • Asking the Health and Safety Executive (HSE) and Local Authorities to fast-track PPE through the product safety assessment process and prioritise this activity over other market surveillance activity
  • Allowing PPE equipment providing protection against COVID-19 which lack the CE mark onto the market provided products meet essential safety requirements
  • Providing new guidance for local authorities and ports and borders enforcement officers on the import and safety testing of hand sanitiser

The Business Secretary has also announced he will make changes to enable UK companies undergoing a rescue or restructure process to continue trading, giving them breathing space that could help them avoid insolvency.

This will also include enabling companies to continue buying much-needed supplies, such as energy, raw materials or broadband, while attempting a rescue, and temporarily suspending wrongful trading provisions retrospectively from 1 March 2020 for three months for company directors so they can keep their businesses going without the threat of personal liability.

Business Secretary Alok Sharma said:

“Applying a common-sense approach to regulation will ensure products are safe and reach the market without any unnecessary delay, getting vital protective equipment such as face masks to frontline staff as quickly as possible.

“Today’s measures will also reduce the burden on business, giving bosses much-needed breathing space to keep their workers employed and their companies going.”


24 mars A factory in 10 days!

INEOS, one of the world’s largest manufacturing companies, has announced plans to produce 1 million hand sanitisers a month to help with the European shortage.

The company is reportedly the leading European producer of the two key raw materials needed for hospital-grade sanitisers – isopropyl alcohol (IPA) and ethanol – from its two sites Grangemouth, Scotland and in northern Germany.

The company has stated that it is “already running these plants flat out” and that it has been diverting more of this product to essential medical use. It now plans to build two new factories to make hand sanitiser from them – the first in the UK (near Middlesbrough) and subsequently replicated in Germany.

The company expects to concentrate on meeting the needs of front line medical and care services as well as making ‘pocket bottle’ hand sanitisers for personal use for people across the UK and Europe.


24 mars Dyson preparing to make c 5000 ventilators

From ITV News

“Dyson, the vacuum cleaner and hand drier manufacturer, have confirmed to ITV News their plan to help with the coronavirus outbreak by developing a ventilator for the NHS.

The plan which is already “scaling up” will follow regulated medical device development which it’s understood is likely to include testing prototypes on pigs lungs and using components from their vacuums.

The company, owned by billionaire Sir James Dyson, say they have “responded to the Government’s request for support with its Covid-19 response, by focusing resources into the design and manufacture of a ventilator for the NHS”.
A senior source within the company told us that they are hoping to make circa 5,000 ventilators at their Hullavington plant in Wiltshire. The source says they hope to set up a production line and use parts shipped from overseas.

The company say the project is being “undertaken in an extremely challenging time frame. We have deployed expertise in air movement, motors, power systems, manufacturing and supply chain and are working with medical technology and development company, TTP – The Technology Partnership, based in Cambridge.

“Together we have been working around the clock and through the past two weekends to develop a meaningful and timely response. We are conducting a full regulated medical device development, including testing in the laboratory and in humans, and we are scaling up for volume.”


23 mars Rolls-Royce Motor Cars Suspend Production & Group PSA Closes Plants in Europe

Rolls-Royce Motor Cars announced today that production at the company’s Goodwood-based manufacturing plant will be suspended from Monday 23 March for two weeks.

Group PSA also announced that it is to close its plants in Europe in response to Covid19


22 March Government Specification for ventilators to be used in UK hospitals during the coronavirus (COVID-19) outbreak

For more on this see the official government website here

The guidance sets out the clinical requirements based on the consensus of what is ‘minimally acceptable’ performance in the opinion of the anaesthesia and intensive care medicine professionals and medical device regulators.


21 March Smiths Group allows others manufacturers to use ventilator model

From Smiths Group Website

  • Smiths Group (“Smiths”) significantly ramping up production of its PARAPAC Plus ventilators, manufactured in its Smiths Medical facility in Luton, UK
  • Smiths is at the centre of a UK Consortium working to deliver the UK Government target of 30,000 ventilators by making available the Smiths PARAPAC Plus device
  • Smiths in dialogue with contract manufacturers to further add production capacity in the US and other countries to meet global demand

Smiths, the global technology company, (LSE: SMIN.L) announces that its Smiths Medical division is ramping up production of its PARAPAC Plus ventilator at its Luton site to meet increased demand from the UK and across Europe. Smiths Medical is working with its supply chain to increase weekly production over the next 2 weeks. Smiths is in dialogue with contract manufacturers in the US to increase its production levels of ventilators, to support the fight against the global shortage.

The impact of Covid-19 has created a worldwide shortage for ventilators, and Smiths is helping the UK Government deliver its ambitious plan of 5,000 additional ventilators within two weeks, with the intention to scale availability to 30,000 over the coming months. In addition to increasing its own production, Smiths will play a central role in the Industrial Consortium being formed by the UK Government. Smiths will provide IP and technical advice, and make available its PARAPAC Plus ventilator to the Consortium, in order to create additional UK sites and supply chains to deliver the objective.

In addition to providing ventilator units, Smiths is also increasing the production of specialist ventilator hoses through its Flex-Tek division in South Carolina, US for a number of ventilator manufacturers across the world.

Andrew Reynolds Smith, CEO of Smiths, said:

“During this time of national and global crisis it is our duty to assist in the efforts being made to tackle this devastating pandemic and I have been inspired by the hard work undertaken by our employees to achieve this aim. We are doing everything possible to substantially increase production of our ventilators at our Luton site and worldwide. Alongside this we are at the centre of the UK consortium working to set up further sites to materially increase the numbers available to the NHS and to other countries impacted by this crisis.”

About PARAPAC Plus

Designed and manufactured in the UK, the Smiths Medical PARAPAC Plus provides the versatility to deliver mechanical ventilation, demand and free flow oxygen therapy all from one compact, lightweight unit. It’s been designed to be rugged, simple to use and doesn’t rely on an external electric supply – and so well suited to the needs of healthcare systems around the world.


20 March Coronavirus Jobs Retention Scheme launched by government

From the BBC Website:

« The government is to pay 80% of wages for employees not working, up to £2,500 a month, Chancellor Rishi Sunak says.

The “unprecedented” measures are part of government plans to protect people’s jobs, he says.

Many firms have been warning of collapse, wiping out thousands of jobs, as life in the UK is largely put on hold due to the coronavirus pandemic.

He added that the closure of pubs and restaurants would have a “significant impact” on businesses.

The Chancellor made an appeal to employers to stand by their workers during the coronavirus crisis.

“Let me speak directly to businesses: I know it’s incredibly difficult out there – we in government are doing everything we can to support you,” he said.

“The government is doing its best to stand behind you and I’m asking you to do your best to stand behind our workers.”« 


20 March UK pallet networks join forces to offer government a unique supply chain service for critical supplies

The UK’s eight pallet networks have joined together, says the Association of Pallet Networks (APN), to offer their services for the movement of emergency supplies for critical services.

The UK’s pallet networks are uniquely placed to ensure timely and reliable supply of emergency goods to anywhere in the UK. Between them they have 30,000 employees, 750 depots, a fleet of 23,500 vehicles and offer 100% coverage by postcode.

For more on this story and to connect with other manufacturers in these unprecedented times please join The Manufacturer Community here


20 March MP advises businesses to wait for Chancellor’s announcement before making staffing decisions


20 March Government publishes list of key workers

The government have published a list of key workers. You can find more on this link here


19 March Bank of England cuts interest rates to historic low of 0.1%

«At its special meeting on 19 March, the MPC judged that a further package of measures was warranted to meet its statutory objectives.  It therefore voted unanimously to increase the Bank of England’s holdings of UK government bonds and sterling non-financial investment-grade corporate bonds by £200 billion to a total of £645 billion, financed by the issuance of central bank reserves, and to reduce Bank Rate by 15 basis points to 0.1%.  The Committee also voted unanimously that the Bank of England should enlarge the TFSME scheme, financed by the issuance of central bank reserves.«


18 March Manufacturers working around the clock to provide essential medical equipment to UK’s healthcare system

A consortium of leading manufacturing firms are moving at exceptional pace to build a ventilator prototype. Tens of thousands of ventilators are needed by the UK’s healthcare system to help combat the rise of vulnerable people contracting Covid-19 / Coronavirus within the coming weeks.

Aerospace, automotive and other specialist manufacturers, including; Meggitt, Airbus, GKN, Thales, Renishaw, McLaren and Nissan are working around the clock to produce a ventilator prototype within the next week.

Under the leadership of Dick Elsy, Chief Executive of the High Value Manufacturing Catapult, the consortia are bringing different skill sets in producing a prototype that can be scaled up to the thousands within the next few weeks.

Dick Elsy, who was due to retire in August 2020 (HVMC CEO, Dick Elsy on creating largest manufacturing research body in Europe), has announced that he will defer his retirement to lead the national response to the virus, saying “Coronavirus presents immense challenges for the UK’s manufacturers. In the short term they will be called on to step up to supply the nation’s needs at an extraordinary moment in our history.  Looking further ahead, they will need to be strong to weather the shock that the virus has given our economy.  I want to play my full part in mobilising the outstanding resources of the High Value Manufacturing Catapult to underpin their success until the situation stabilises and I can hand over to a successor. « 

Whilst this urgent initiative is underway medical equipment and ventilator manufacturers, including Penlon and Breas Medical Ltd are doing what they can to provide both ventilators and alternative medical devices to the NHS.

Companies with capabilities who think they can re-purpose production are asked to complete the template on line https://ventilator.herokuapp.com/

Get in touch via The Manufacturer Community if you want share useful advice to help other manufacturers through these extraordinary times


17 mars UK manufacturers continue to rise to the ventilator challenge posed by government to deal with Covid-19 patients

The MAN group, made up of nine sub-contracting manufacturers and a design agency, all in the Midlands, have pitched in to aid the effort.

From their website:

“We are in a position to immediately offer our range of skills in assembly, casting, forging, CNC machined parts, pressings, electronics, tube manipulation and injection moulding in a coordinated way that could lead towards securing additional capacity or help in creating another supply chain.

There are some practical things that we will need, such as the expertise of the ventilator manufacturers and a bill of materials and then it will be a case of looking at innovative ways where we can support production as quickly as possible.

We spent all yesterday talking to medical device experts and some ventilator manufacturers and believe the best way UK industry can support them is to provide a skilled workforce with expertise to increase manufacturing capacity for electromechanical sub-assemblies and key elements, such as pumps, pneumatics and vacuums.

The MAN Group believe this is the easiest way to scale up and meet demand allowing the OEMs of ventilators to focus on the core task in hand, thus eliminating IP and potential approval processes applicable to medical devices.”


17 mars Government seeking assistance with 3D printing parts for ventilators

The place to register your capability is the same one you’d use to register any capability in the manufacture of ventilators. https://ventilator.herokuapp.com/


17 mars Chilling news for companies at risk from closure or business interruption

This from The Guardian:

The Association of British Insurers issued a stark warning that “business interruption cover” bought by most firms will not pay out for Coronavirus-caused stoppages.

It said: “Irrespective of whether or not the government orders closure of a business, the vast majority of firms won’t have purchased cover that will enable them to claim on their insurance to compensate for their business being closed by the Coronavirus.

“Standard business interruption cover – the type the majority of businesses purchase – does not include forced closure by authorities as it is intended to respond to physical damage at the property which results in the business being unable to continue to trade.”

It is understood that fewer than 10% of businesses – possibly only about 2% – will have any form of extension to their business cover for closure caused by infectious diseases.

The lack of insurance payouts will leave many businesses in a desperate financial situation.

Get in touch via The Manufacturer Community if you as a manufacturer have any issues or advice around insurance you want to share.


17 mars Phone line log-jam

The government’s initial effort to recruit manufacturers to the cause of making ventilators led to jammed phonelines at BEIS and delays in responding to emails. Their next step looks really positive: https://ventilator.herokuapp.com/

As this snapshot from the BEIS website demonstrates (and it is only one small snapshot) they are now pre-qualifying offers of help from manufacturers in a way that will certainly streamline the effort.

Ventilator appeal clip from BEIS website

Ventilator appeal clip from BEIS website


Inscris-toi à notre newsletter !

Partage cet article avec tes amis !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin